Pour plus d'info sur nos services, contactez nous au +257.79.74.67.66

Job in Burundi

Salon de l’emploi, une opportunité pour parler de la création de l’emploi.

Note utilisateur:  / 1

Dans une conférence de presse animée lundi après-midi, la ministre de la fonction publique a présenté les objectifs du 2ème salon de l’emploi qui débute ce jeudi le 13 novembre. Madame la ministre souligne qu’avec les expériences tirées de la première édition, il y a eu une mise en place de la Politique Nationale de l’Emploi où toutes les parties prenantes sont représentées.

La ministre Annonciate SENDAZIRASA souligne que des avancées significatives ont été enregistrées en matière de création d’emploi au Burundi : il y a eu mise en place d’un comité de pilotage national présidé par son excellence le deuxième vice-président, des enquêtes ont été mené par l’institut de recherche ISTEEBU et les statiques sur la situation de l’emploi au Burundi attendent une validation nationale pour être publiées d’ici la fin de l’année. Une observation locale de l’emploi-OLEF a été mise en place pour s’enquérir de l’état des lieux sur la création d’emploi mais également une observation au niveau national-ONEF.

Mme la Ministre interpelle tout burundais et surtout les jeunes à changer de mentalité : «  il faut que les gens comprennent que la situation des années 80 (les jeunes qui terminaient leurs études à l’étranger se voyaient remettre un véhicule de fonction et une villa), est différente de celle d’aujourd’hui. Le Burundi connait une démographie galopante; ce qui explique pourquoi on a un grand nombre de demandeurs d’emploi. »

Elle fait un clin d’œil aux jeunes d’aujourd’hui : ils devraient apprendre à utiliser internet , les moteurs de recherche pour chercher des emplois en ligne , dans les pays de la communauté Est-Africaine, et dans le secteur privé.’’

Avec l’appui du FIDA dans son Programme de Développement des filières PRODEFI, il y a eu mise en place d’un projet Emploi de Jeunes des milieux.’’Parmi eux figurent des jeunes qui ont fait des études universitaires contrairement à ce que certains pensent; ce projet inclut à la fois les jeunes instruits et non instruits. Selon les prévisions au niveau de ce projet, plus de 20.000 jeunes vont bénéficier de l’emploi grâce dans les provinces pilotes de BUBANZA et NGOZI. Le PRODEFI en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage prévoit l’extension de ce programme vers la région du Mosso et de l’IMBO.

Le deuxième salon de l’emploi fait suite à celui qui avait été organisé en 2012 au cours duquel des experts en matière de création d’emploi avaient formulés des recommandations où ils plaidaient pour la mise en place d’un fond de création d’emploi. Le selon se déroule à partir du jeudi 13 au 16 novembre au Jardin Public ; plusieurs sociétés tant publiques que privées sont conviées pour venir exposer et échanger sur les différents produits et services ; il y aura également un stand pour les chercheurs d’emploi. Ça sera une bonne occasion pour entrer en contact avec des experts en matière de création d’emploi et tous ceux qui s’occupent du domaine de l’emploi au Burundi.

Benjamin KURIYO - http://akeza.net/?p=8829

Ouverture de l’atelier de validation de la politique nationale de l’emploi au Burundi

Note utilisateur:  / 0
Ouverture de l’atelier de validation de la politique nationale de l’emploi au Burundi

Ce vendredi le 16 mai 2014, Son Excellence Monsieur Gervais Rufyikiri, Deuxième Vice-Président de la République, a procédé à l’ouverture de l’atelier de validation de la politique nationale de l’emploi au Burundi.

Dans son allocution, le Deuxième Vice-Président a souligné que la promotion de l’emploi est une préoccupation du gouvernement, en témoigne la prise en compte de cette question par les documents de planification du développement social et économique à savoir la Vision « Burundi 2025 » ainsi que le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, deuxième génération (CSLP II).

Il a fait remarquer que le développement des secteurs porteurs de croissance et générateurs d’emploi à savoir l’agriculture et l’élevage, l’énergie et les mines, le tourisme, les infrastructures ainsi que la promotion d’un secteur privé dynamique figurent parmi les priorité du Gouvernement en matière de développement économique.

Le Deuxième Vice-Président a par ailleurs mis en exergue des actions visibles déjà menées dans différents secteurs par le Gouvernement appuyé par les partenaires en l’occurrence le développement et la modernisation du secteur agropastoral, l’amélioration du climat des affaires pour promouvoir les investissements, le démarrage de l école fondamentale qui accorde une place prépondérante à l’enseignement des métiers et professionnel et à l’entreprenariat, etc.

Il a rappelé les objectifs visés par la politique nationale de l’emploi en cours de validation en matière de promotion d’emploi à savoir l’élargissement des opportunités d’emploi, l’adéquation formation-emploi, l’appui aux initiatives des jeunes, un marché d’emploi plus efficace ainsi que la promotion du volontariat des jeunes.

Il a recommandé l’engagement et l’implication sans faille et effective des pouvoirs publics et privés dans la mise en œuvre de cette politique mais également le changement profond de mentalité de la population burundaise particulièrement les jeunes.

Le Deuxième Vice-Président a clôturé son allocution en réitérant l’engagement du Gouvernement du Burundi à accompagner toutes les initiatives visant la création et la promotion des emplois. Il a également renouvelé les remerciements du Gouvernement à l’endroit de tous les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis dans la mise en œuvre des programmes et projets de développement social et économiques générateurs d’emplois et de revenus pour la population.

Le Représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Burundi a, au nom des partenaires qui ont contribué dans ce processus de la mise en place de la politique nationale de l’emploi, félicité le Gouvernement du Burundi pour s’être doté d’une telle politique. Il a confié que la promotion de l’emploi figure également dans les priorités de la BAD dans son programme décennal. Il a encouragé le Gouvernement du Burundi à la mise en œuvre de cette politique surtout à travers la promotion du secteur privé pour le bénéfice du peuple burundais.

Melchior Simbaruhije, 16-05-2014
http://www.presidence.bi/spip.php?article4723

Politique nationale de l’emploi au Burundi : Elle va donner des orientations claires

Note utilisateur:  / 0

Politique nationale de l’emploi au Burundi : Elle va donner des orientations claires

Le chômage et la pauvreté sont des obstacles à la paix sociale. C’est dans ce cadre que les acteurs nationaux et des partenaires au développement se lancent dans la promotion des initiatives de création d’emploi au Burundi en mettant en place la politique nationale de l’emploi. L’état des lieux de l’emploi et du chômage au Burundi, la place de l’emploi en tant que facteur de consolidation de la paix dans les programmes de croissance économique et de lutte contre la pauvreté ainsi que les priorités et stratégies pour la promotion des initiatives de création d’emploi sont les thèmes qui occupent les acteurs nationaux et les partenaires au développement. C’est dans ce cadre qu’on vient de mettre en place un document de la politique nationale de l’emploi. La mise en œuvre de cette politique a notamment pour objectif de générer des emplois productifs et durables. Elle vise en outre à adapter les compétences des travailleurs aux exigences actuelles et émergentes, à produire de l’emploi pour les jeunes chômeurs par l’entrepreneuriat, à stimuler les investissements publics, privés. Elle réserve une place à la création des emplois pour toutes les composantes de la population : jeunes, femmes, milieu rural, création des emplois à haute intensité de main-d’œuvre, promotion du secteur informel, personnes vulnérables comme les handicapés, les enfants en situation de rue, les déflatés.

La question de l’emploi est transversale Pour Boniface Ndayiragije, directeur général du travail et du perfectionnement professionnel, la question de l’emploi est transversale. C’est pour cette raison qu’en initiant la politique nationale de l’emploi, il a fallu associer les employeurs, les travailleurs, le secteur privé et la société civile ainsi que les partenaires au développement. Le but étant de privilégier une approche participative et inclusive en vue d’aboutir à une politique qui garantit la création d’emplois décents et durables et dont la mise en œuvre bénéficie de l’implication de toutes les parties concernées. M. Ndayiragije a indiqué que cette politique va donner les orientations claires aux gens qui veulent intervenir dans le domaine de l’emploi. Il a laissé entendre qu’on va développer un mécanisme pour chercher les fonds pour mettre en œuvre le document de la politique nationale de l’emploi. Il faut noter que la croissance économique, la lutte contre la pauvreté et la consolidation de la paix ne sont pas possibles si l’on ne résout pas les problèmes de chômage via la création et la promotion des emplois.

ALINE KANYANA

http://www.ppbdi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3901:2014-04-08-08-28-51&catid=59:economie-sciences-educationformation&Itemid=206

Vers une validation de la Politique Nationale de l’Emploi

Note utilisateur:  / 0

Burundi: Vers une validation de la Politique Nationale de l’Emploi

A Bujumbura, ce jeudi 20 mars 2014, M.  Déogratias Ntunguka, du Ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, a organisé un atelier de validation de la PNE (Politique nationale de l’emploi).
A travers ce document on trouve les grandes orientations en matière d’emploi qui aideront dans un futur proche à la création d’emplois dans tous les secteurs de la vie économique burundaise.
La validation de ce document de la PNE va permettre  au Burundi d’élaborer une stratégie en matière d’emploi.
AGNEWS,le 21 mars 2014

1er document de la future Politique Nationale de l’Emploi

Note utilisateur:  / 0

A Bujumbura, depuis l’Hôtel Club du Lac Tanganyika, hier, mardi 10 décembre 2013, où se tenait depuis ce lundi 9 décembre 2013 un atelier sur l’emploi au Burundi,  la ministre du travail, Mme Annonciate Sendazirasa, a présenté le 1er document draft de la futur  Politique Nationale de l’Emploi (PNE).

 

Le Directeur Pays Adjoint du PNUD au Burundi, le Vice-président de la Confédération Syndicale du Burundi (COSYBU), et le Président de l’Association des Employeurs (AEB), ont exprimé tous leur joie. Car il s’agit là  de l’outil ultime pour tenter de lutter efficacement contre le chômage au Burundi. Participaient à cet atelier « Emploi » de 2 jours, les Partenaires Techniques et Financiers qui appuient la mise en place de la PNE ( le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la Banque Africaine de Développement (BAD), le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et le Bureau International du Travail),et les acteurs nationaux impliqués tel les Universités, les syndicats, les Associations des jeunes, les Associations des Femmes, les Associations des Handicapés, les Associations des démobilisés, le secteur privé, la Société Civile, et les ONGs. Ensemble, ils ont pu analyser et commenté ce draft de la futur PNE.

La mise en place de la Politique Nationale de l’Emploi (PNE) était une des recommandations issue du Forum des États Généraux de l’emploi tenu à Ngozi en dates du 30 Septembre au 2 Octobre 2013 dernier.

DAM, NY, AGNEWS, le 11 décembre 2013